30.1.08

La mise en situation mieux que le CV

La journaliste Aurore Gorius évoque la montée en puissance du recrutement par simulation :
"« Cette méthode permet de décloisonner les embauches, constate Françoise Mourier, chef de mission à la direction générale de l'ANPE. Les entreprises recrutent des candidats qui n'auraient jamais eu leurs chances par les voies classiques du CV et de l'expérience. Les postulants eux-mêmes vont vers des postes qu'ils pensaient inaccessibles auparavant. C'est aussi une façon d'introduire plus de diversité dans le monde du travail. » Selon certaines estimations, près d'un tiers des recrutements ne donneraient réellement satisfaction ni au salarié ni à la direction. La mise en situation a pour but de mieux appréhender le potentiel et les compétences concrètes des candidats. D'inspiration anglo-saxonne, la technique a été développée dans les années 40 pour mettre à l'épreuve les espions américains. Très répandue maintenant dans le monde de l'entreprise, elle se généralise parmi les cadres. Dans son « assessment centre » (centre d'évaluation), KPMG recrée les conditions de travail de ses équipes. Devant un PC portable et une boîte mail où tombent des informations, les candidats doivent remplir des missions, le tout intégralement en anglais. La gestion du stress, les capacités de prise de décision ou de management sont passées au crible. C'est une des phases du processus de recrutement du cabinet d'audit."
Source : lepoint.fr, 17/01/08

Libellés :