15.12.07

S comme Solitude

« Il me paraît salubre d'être seul la plus grande partie du temps. On est vite en proie à la lassitude et à la dissipation lorsqu'on se trouve en société, même la meilleure qui soit. Jamais encore je n'ai connu de compagnon de si bonne compagnie que la solitude. Nous sommes, pour la plupart, plus seuls lorsque nous sortons parmi les hommes que lorsque nous restons dans notre chambre. » Dixit Henry David Thoreau. Thomas Merton fait aussi l’éloge de la solitude : « Que l'on se place du point de vue de la psychologie, de l'éthique, de l'art, de la religion, ou que l'on s'intéresse simplement au développement des plus grandes facultés de l'homme, l'expérience contemplative est en contact avec ce qu'il y a de plus fondamental dans l'existence humaine. » Mais la solitude n’est pas toujours facile : « Il est bon d'être seul, car la solitude est difficile. Il est bon aussi d'aimer, car l’amour est difficile » disait Rilke. Le comble de la solitude : se sentir seul quand on vit à deux.

Libellés :

Anonymous Jean-Yves Alt a écrit...

Je souscris à ce billet. La solitude fait souvent peur car elle est confondue avec l'ennui, ce qu'elle n'est absolument pas, bien au contraire.
http://culture-et-debats.over-blog.com/

15/12/07 11:24  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale