1.12.07

A comme Autre

Tout homme en vaut un autre. « Aucun défaut ne me choque. Je trouve que les autres ont toujours sur moi une supériorité quelconque » a écrit Chateaubriand. Chaque homme nous fait le cadeau de « renforcer notre unicité, notre originalité, en étant différent de nous » selon la formule d’Albert Jacquard. Ce que confirme Michel Lacroix : « L’autosuffisance, quelle illusion ! C’est par les autres, plus encore que par soi-même, que l’on se renforce. En définitive, n’est-il pas aussi important de savoir recevoir un soutien extérieur que de se bâtir une intériorité solide comme un roc ? » « L’être humain a en lui le besoin vital d’appartenir à des groupes pour se sentir apprécié, reconnu par d’autres et donc pour se sentir exister. Il est ainsi fait qu’il ne peut se faire « autoexister »» complète Robert Neuburger. L’Abbé Pierre, contrairement à Sartre, en était persuadé : « L’enfer, c’est soi-même coupé des autres. » Dans ce contexte, il devient inutile d’ajouter que la vie est trop courte pour perdre son temps à détester quelqu’un. Non, il y a bien mieux : face à la supériorité, la seule solution c’est l’amour explique en substance le bouddhisme.

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Pour détester quelqu'un, effectivement la vie est trop courte et aussi cela demande une telle énergie... que je n'ai pas.

4/12/07 06:25  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale