17.8.07

L'ordinateur, c'est tous les livres...

Nicholas Negroponte est l'animateur du Media Lab, centre de recherche spécialisé dans la communication du future, au MIT. Son combat du moment : l'ordinateur à bas prix pour les enfants des pays en développement. A la question du journaliste de savoir s'il ne vaut pas mieux offrir des livres aux enfants, il répond ceci :
"Des livres ! Vous plaisantez ? C'est aujourd'hui le moyen le plus inefficace pour délivrer de l'information: celle-ci est, en général, périmée, limitée et coûteuse. L'ordinateur, c'est non pas un livre, mais tous les livres! Si un enfant meurt de faim, il a besoin d'être nourri et soigné. Si l'eau est sale, il faut la nettoyer. Pour autant, il ne faut pas renoncer à l'éducation tant que les autres problèmes ne sont pas réglés. L'éducation peut contribuer à améliorer significativement la santé et le bien-être, sans parler de la protection de l'environnement."
Le même voit un avenir énorme pour l'écrit en général, mais aucun pour la presse écrite… (lexpress.fr, 02/08/07)

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Vision bien restrictive du livre. Comme si sa fonction première était de transmettre de l'information...

20/8/07 10:15  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale