2.8.07

Avec Internet, le peuple a le contrôle

Le magnat australien des médias Rupert Murdoch vient d'étendre encore un peu plus son empire en rachetant le Wall Street Journal. Avec son acquisition de MySpace en 2004, il avait fait une entrée tonitruante dans le monde d'Internet. Aujourd'hui, il en dit ceci :

" Pour trouver quelque chose de comparable, il faut remonter cinq cents ans en arrière, à l'invention de l'imprimerie. La naissance des médias de masse a indirectement été le facteur qui a détruit le vieux monde des rois et de l'aristocratie. La technologie est en train de priver les rédacteurs en chef, les patrons de chaîne et de journal, l'establishment et l'élite des médias de leur pouvoir. Aujourd'hui, c'est le peuple qui a le contrôle. "
(Paris-Match, 26/07/07)

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je ne crois pas que le peuple contrôle. Mais cela arrange sans doute certains de le dire et de le faire croire...

3/8/07 06:24  
Anonymous AnT a écrit...

Je rejoins Jean-Yves...
Qu'il (RM) vende ses réseaux de télévisions, s'il est si convaincu !

:p

3/8/07 14:22  
Blogger Pépites a écrit...

Si nous n'avons pas le contrôle, nous avons au moins une meilleure connaissance, une meilleure conscience d'un certain nombre de problématiques. Nous en avons aussi conscience plus rapidement tant le réseau diffuse vite. Et qui dit conscience dit premier pas vers le changement.

3/8/07 15:59  
Blogger Pépites a écrit...

Pour mémoire, souvenez-vous du non au référendum sur la constitution européenne. Pour de nombreux observateurs, tout était parti du blog d'un prof marseillais, Etienne Chouard...

5/8/07 15:53  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale