30.3.07

Les valeurs du commerce de demain seront inversées

Le journaliste Jérôme Bonaldi vient de publier " La vie (presque) sans pétrole ". Il prévoit, entre autres, ceci :
" Internet se portera d'autant mieux que le prix du baril augmentera. Il sera évidemment un débouché de plus en plus puissant pour la distribution. Par ailleurs, une société avec peu de pétrole est une société qui récupère, répare, recycle… À l'inverse du tout-jetable qui triomphe aujourd'hui, nous serons dans un monde où le service après-vente reviendra au premier plan. (…) On peut imaginer que la consommation conservera ses attributs identitaires et statutaires. Simplement, les valeurs seront inversées. Ne pas rouler en 4x4 deviendra un motif de fierté, utiliser des appareils électriques ou électroniques à très faible consommation un objet d'admiration. Bref, l'achat valorisant sera l'achat malin, celui qui met en œuvre les qualités de débrouillardise d'un consommateur affûté. Un peu ce qu'on voit aujourd'hui avec les soldes ou avec le phénomène du discount. En magasin, les enseignes n'auront pas trop le choix : il faudra généraliser le vrac ! Compte tenu de la hausse prévisible des matières premières et la raréfaction les dérivés du pétrole, l'emballage va devenir l'apanage des filières du luxe. "
(LSA, 22/02/07)

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Le net, je crois, pâtira aussi du renchérissement du coût du transport... Non ?

30/3/07 22:03  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale