7.3.07

La guerre en Irak a accéléré l'Histoire

François Heisbourg, le Président de l'Institut international des études stratégiques de Londres au sujet du leadership américain dans le monde :

" On assiste à l'effacement de l'hégémonie américaine. La fin de la guerre froide a imposé les Etats-Unis comme la seule superpuissance et a conduit en même temps à leur perte de pouvoir. Tant qu'ils avaient un rival, il y avait deux camps et Washington pouvait compter sur des alliés naturels, un réseau permanent d'alliances en Europe, en Asie orientale, en Amérique latine. Aujourd'hui, il n'y a plus de menace étatique équivalente. Le temps des alliés permanents à responsabilité mutuelle illimitée et à champ géographique limité laisse place à des partenariats d'occasion dans des formats variant selon chaque crise. La chute du mur de Berlin a aussi accéléré la mondialisation et augmenté la volatilité des relations internationales. Les processus en termes de prise de décision et d'application de ces décisions dans la durée sont devenus beaucoup plus visqueux. Du coup, les États-Unis ont perdu leur capacité à structurer le système international. Au-delà de l'anglosphère qui rassemble par habitude certains pays anglophones, il n'y a plus grand monde. La guerre en Irak le montre bien. Ce conflit a accéléré l'Histoire et provoqué en quelques mois un processus qui aurait dû se dérouler sur dix ou vingt ans. "
(La Croix, 23/02/07)

Libellés :

Anonymous Julia O'Brien a écrit...

Je respecte enormement l'avis de Francois Heisbourg, mais je pense qu'un peu comme Daniel Vernet dans un recent edito du journal Le Monde, il enterre trop vite les Etats-Unis. Les composantes fondamentales de la puissance americaine sont toujours la: une economie tournee vers la R&D, bien plus qu'en Europe, que ce soit dans l'informatique, les nanotechnologies ou les biotechnologies; un pays ouvert a l'immigration - 300 millions d'habitants contre 100 millions il y a un siecle, combien dans 50 ans?; des economies d'echelle lie a un espace gere par un systeme federal et un respect de la loi qui n'existe pas par exemple en Chine. Ce dont souffre aujourd'hui l'Amerique, ce qui se traduit par son actuel affaiblissement, c'est de l'election d'une equipe incompetente, elle meme le produit d'une certaine complaisance des electeurs aquise avec la fin de la guerre froide. La guerre en Irak et Katherina auront ete deux profonds electrochocs. Il faut esperer que le reveil trouve son aboutissement en 2008. Le monde va etre de plus en plus multipolaire mais il continuera a avoir besoin de la mobilisation bienveillante de la puissance Americaine.

9/3/07 01:26  
Blogger Pépites a écrit...

Merci pour cette analyse intéressante. Pourriez-vous nous en dire plus sur l'auteur ? Etes-vous américaine ?

9/3/07 21:02  
Anonymous Julia O'Brien a écrit...

Merci du compliment. Je vis effectivement aux Etats-Unis. Vous pourrez en savoir un petit plus en cliquant sur mon nom... Disons que tout ceci participe a une experience dont l'unique ambition est de tenter quelque chose d'un peu original... n'hesitez pas a donner votre avis...

12/3/07 03:29  
Blogger Pépites a écrit...

Votre lien mène malheureusement à une page introuvable...

12/3/07 20:44  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale