13.3.07

Chaque artiste a en lui quelque chose qui le dépasse

L'écrivain Paul Auster évoque la vocation de l'artiste :

" Chaque artiste sacrifie sa vie à quelque chose qu'il a en lui et qui le dépasse, qui dépasse même sa vie affective ou familiale. Quelque chose de plus fort que lui et qui l'attire, qui l'aspire malgré lui. Même s'il veut résister, s'il est un artiste, il finira par céder. C'est à cela qu'on reconnaît les artistes : ils cèdent à ce que certains croient être une pulsion égoïste alors qu'il s'agit, en réalité, de quelque chose de plus grand qu'eux, qui les dépasse totalement. La vraie question, a mon sens, est : pourquoi les artistes se comportent-ils ainsi ? Je répondrai : les artistes sont différents dans le sens où, pour eux, le monde tel qu'il est n’est jamais satisfaisant. Et les artistes, spécialement les écrivains, ne se contentent pas du monde tel qu'il est. Ce sont des individus blessés. Moi, j'ai besoin de créer des alternatives à ce qui existe dans la réalité. Pour cela, j'examine de très près la réalité : le monde, la vie politique et sociale, mes quartiers, ma ville, les gens… et j'invente autre chose qui finit par devenir ma réalité. C'est pour cela que mes personnages sont des êtres vivants. "
(Lire, février 2007)

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je suis plus sensible à cet extrait d'entretien qu'à celui que Pépites a publié le 16 mars 2007.

16/3/07 15:28  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale