14.2.07

Politique locale : une confortable irresponsabilité

L'élu local alsacien Jo Spiegel et sa vision de la décentralisation : " Je suis persuadé qu'il faut travailler à la refonte de l'organisation des pouvoirs locaux. La décentralisation, qui devait être une nouvelle donne dans l'action publique, est devenue un épouvantail pour une majorité de nos concitoyens. Elle s'est construite, actes un et deux confondus, sur la base d'une architecture institutionnelle archaïque. On a empilé les institutions et les compétences. Toutes les collectivités ont légalement la compétence pour s'occuper de tout. C'est un système d'une grande opacité et d'une confortable irresponsabilité. Personne n'est responsable de rien. C'est comme si on jouait un match de foot sur plusieurs terrains. " (L'Alsace, 07/01/07)

Libellés :

Anonymous Jean-Yves a écrit...

C'est l'empilement des institutions qui me paraît dommageable. Communes, départements, régions, maintenant communautés de communes et plus récemment pays... on ajoute sans jamais retrancher.
Quel élu, il est vrai, accepterait de voir sa fonction supprimée ?

14/2/07 09:16  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale