9.12.06

La puissance de sa pensée

L'écrivain Bernard Werber : " Quoi que je fasse, je n'arrive pas à m'estimer. Sans doute parce que je manque d'amour pour moi-même. Cela dit, c'est le moteur même de mon écriture. J'écris pour m'apercevoir de la puissance de ma pensée. Quand je me relis, je suis le premier étonné, ça m'impressionne même. Tout se passe comme s'il y avait en moi deux personnes bien distinctes. " Son nouveau best-seller, " Le papillon des étoiles ", est en librairie. (La Vie, 30/11/06)

Libellés :

Anonymous rom1504 a écrit...

C'est très simple, il n'est pas capable de voir les choses à long terme.

12/12/06 23:25  
Anonymous rom1504 a écrit...

J'crois que j'ai dit pas mal n'importe quoi quand j'ai posté ces deux trucs vu que en fait c'est pas du tout vrai je crois qu'il ne serait pas capable de voir les choses à long terme :\

De toute façon, j'aurais pas du commenter, je peut pas commenter ce qu'il pense de lui même.

13/12/06 22:27  
Anonymous Thai Radio a écrit...

On s'y perd alors... Mais alors...

15/12/06 13:37  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale