5.11.06

La révolution Amazon

" J'ai suivi tout ce qui s'est passé en France autour de la vente de Vivendi Universal Publishing, et qui ressemble à ce que nous connaissons ici. La volonté de concentrer, de jouer la carte commerciale. Pourtant je ne suis pas du tout pessimiste, je suis même tout à fait optimiste sur la capacité de résistance de l'édition de qualité. Et ce n'est évidemment pas par inconscience, ou parce que je serais un doux rêveur, ce qui ne correspond pas vraiment à ma réputation… Je crois même que le circuit de vente des livres va se développer d'une manière très favorable aux livres de qualité. Les grandes chaînes de librairie, qui sont extrêmement néfastes, ne mettant en avant que des livres médiocres, à vente rapide, et négligeant totalement le fonds, sont en perte de vitesse. Grâce notamment à Amazon, qui est une révolution. Le marché va se partager entre Amazon et les librairies indépendantes, dont le réseau, aux Etats-Unis, a été bien endommagé, mais va se reconstruire. Je suis certain que les défaitistes se trompent. " Dixit l'agent littéraire, redouté et respecté, Andrew Wylie. (lemonde.fr, 06/10/06)

Libellés : ,

Anonymous Christophe a écrit...

Je partage assez son analyse, la FNAC est en perte de vitesse pour la vente des "produits" culturels (audio et écrits).
Elle souhaite d'ailleurs se repositionner prise en tenaille entre Internet et la grande distribution..
Amazon fait plus de tort à la FNAC qu'aux "petits" indépendants.

5/11/06 22:10  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale