19.11.06

La politique remplacée par le savoir-faire médiatique

Le documentariste Patrick Rotman ne se fait guère d'illusion sur nos hommes politiques : " La morale est incompatible avec la pratique politique de haut niveau. Pour atteindre le sommet, il ne faut pas faire de sentiment et il faut être capable d'appuyer sur la gâchette contre quiconque vous fait de l'ombre. Au stade où nous en sommes, non seulement il n'y a plus de morale - mais ça fait bien longtemps -, mais il n'y a plus non plus de dessein politique au sens gaullien du terme : le pouvoir pour faire quoi ? Dans la campagne électorale qui s'ouvre, cette question sera très subalterne. Elle est à mettre en lien avec le poids grandissant de l'image sur le contenu. La politique est évacuée au profit du savoir-faire médiatique. Aujourd'hui, tout homme - ou femme - qui veut arriver au sommet est obligé de mettre au cœur de sa stratégie politique la manière dont l'opinion le perçoit avant ce qu'il a à dire. " (Télérama, 18/10/06)

Libellés :

Anonymous ginkgo a écrit...

Certains analysent ainsi la défaite de Jospin en 2001 : il aurait oublié que le pouvoir se prend et qu'il ne se donne pas. Ce n'est pas parce qu'il pensait avoir raison que tout le monde allait le reconnaitre et voter pour lui. Il a oublié de vendre sa sauce et de bousculer ses adversaires.

20/11/06 22:07  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale