10.9.06

La Bugatti Veyron : un OVNI

" J'aurais dû me méfier, la belle cachait la bête. Premier bout de ligne droite, juste à la sortie de Molsheim, et voilà mon chaperon de pilote, tout sourire en coin, qui écrase la pédale de droite, tant pis pour la route affreusement bosselée et surtout très grasse, avant de freiner comme un possédé. Jamais vu ça ! Pareille poussée cataclysmique, pareille adhérence surnaturelle. Ce n'est plus Molsheim, c'est Cap Canaveral ! Le temps de remettre mes globes oculaires à leur place et de me désincruster du siège baquet - d'autres prieraient - me voilà au volant... La Veyron est banalement conduisible. Moteur fabuleusement souple, boîte automatique incroyablement douce et rapide, direction légère, il n'y a guère que la visibilité périphérique qui pose problème… Même plus vite, la Bugatti rassure tant elle est scotchée au sol et, finalement pardonne beaucoup. Et ce bruit moteur, entêtant, enivrant, magique ! " Dixit le journaliste automobile Jacques Prost, au sujet de son essai de la Bugatti Veyron, 1001 chevaux, 1,3 millions d'euros, premier exemplaire livré en mars dernier en Californie, 300 exemplaires d'ici 2008. Cet OVNI est fabriqué dans l'usine Bugatti de Molsheim en Alsace. (L'Alsace, 31/08/06)

Libellés :

Anonymous Matthieu M. a écrit...

Ce type doit être le journaliste automobile le plus envié de la profession !

10/9/06 10:06  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale