30.8.06

L'ordinateur déstructurant

" Le passage de l'oral à l'écrit va entraîner un mouvement de fond dans toute la société en opposant la coutume et la loi. Pendant très longtemps, la plupart des pays d'Europe ont vécu sur un droit coutumier essentiellement transmis oralement. Les édits, les lois et les ordres subissaient forcément des modifications en cours de route lorsqu'ils étaient transmis d'un bout à l'autre du pays. A partir du moment où l'imprimerie apparaît, la loi change de nature : elle se rigidifie, se rationalise et s'assèche, en perdant sa souplesse d'adaptation en fonction des lieux et des situations. Il faut alors l'accompagner par une jurisprudence afin de l'expliquer. Cela tendra à figer les sociétés et les opinions, à rendre les changements plus difficiles, et suscitera des mouvements de contestation et des soulèvements. La Révolution française peut s'expliquer dans ce cadre-là : celui d'une formalisation extrême du pouvoir. Il est intéressant de constater aujourd'hui que l'ordinateur semble avoir un effet inverse de celui de l'imprimerie, en déstructurant les textes et en établissant des liens entre des éléments disparates. La sécheresse et la rigidité de l'imprimé ne sont plus acceptées, et nous retombons dans un monde beaucoup plus subjectif. " Dixit l'historien Henri-Jean Martin. (lexpress.fr, 10/08/06)

Anonymous Matthieu M. a écrit...

Cela laisse pensif... Je n'y aurais pas pensé tout seul, mais ce n'est pas faux !

29/8/06 22:13  
Anonymous Jean-Yves a écrit...

... en déstructurant les textes...
Je ne suis pas sûr que cela soit vrai pour tous les textes : les lois ne naissent pas des ordinateurs et même quand il y a jurisprudence les concernant, cela ne vient pas d'une part de subjectivité mais plutôt de la complexité des situations.

30/8/06 09:27  
Blogger Waki a écrit...

Un sujet passionnant...N'hésite pas à nous abreuver de ce type d'extraits et merci pour cette revue remarquable

5/9/06 20:11  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale