14.8.06

La planète dysneylandisée

" Le tourisme façonne les lieux, la nature et la culture en fonction des représentations mentales que leurs visiteurs s'en font. C'est ainsi que la planète se « disneylandise » sous l'influence du tourisme de masse : les paysages se muent en décors et les protagonistes qui y vivent en acteurs, prêts à endosser la panoplie de l'authenticité pour coller aux attentes de ce touriste pourvoyeur de devises... Le tourisme disneylandise ainsi le monde, transformant les lieux d'accueil en une succession de parcs à thème, où le touriste doit pouvoir retrouver un passé recréé ou préservé en toute sécurité... Faut-il le déplorer ? Pas si sûr, car lorsque l'opération est correctement montée, chacun y trouve son compte : le touriste repart heureux, il a eu sa part de rêve ; l'autochtone est satisfait : il a eu sa part de la manne ; et le voyagiste, qui a organisé les termes de l'échange, se frotte les mains : il a vendu très cher une prestation qui ne lui a presque rien coûté. Puisque l'authenticité, en matière de conditions d'hébergement et de restauration, signifie le plus souvent le strict minimum. Précisément ce que ne veulent plus endurer les populations locales, qui rêvent, elles, de confort et de développement. Ce à quoi la manne touristique, lorsqu'elle est correctement répartie, leur permet d'accéder. Reste à vérifier que la disneylandisation du monde ne transforme pas, comme dans les parcs à thème de Mickey, les protagonistes locaux en des figurants réduits au silence et payés au lance-pierres. " Dixit le professeur de géographie Sylvie Brunel, qui vient de publier " La planète dysneylandisée. Chroniques d'un tour du monde ". (Sciences Humaines, août-septembre 2006)

Libellés :

Anonymous benj a écrit...

Le tourisme mondialisé façonne désormais le monde. Les touristes viennent découvrir une région ou un pays comme si ils entraient dans un parc d'attraction. On parle d'une augmentation du tourisme en France, mais c'est surtout une vague car le tourisme va faire comme Disneyland il va s'écrouler puis se relever. Le tourisme est en réalité comme des montagnes russes

5/11/07 15:22  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale