17.8.06

Internet va-t-il bousculer l'école ?

Nous avions déjà évoqué ici les résultats de cette enquête concluant que, malgré les nouvelles technologies, les jeunes américains s'ennuyaient ferme. Jean-Michel Demay revient sur le sujet dans sa dernière chronique dans Le Monde. " On voit d'ici, pour les pédagogues, les arguments susceptibles de nourrir la nouvelle querelle de modernes et d'anciens. Les premiers miseront sur la spontanéité et la créativité d'une jeunesse zappante et curieuse, intuitive et visuelle. Les seconds déploreront la disparition de la constance et de l'effort, la dispersion de l'attention, la perte de concentration, de temps, de productivité et l'accroissement de la fatigue engendrée par cette quête d'échappement à l'ennui. Bref, l'absence d'approfondissement soutenant la réflexion. Les premiers souligneront que les jeunes préfèrent apprendre en expérimentant tous azimuts plutôt qu'en suivant un enseignement linéaire. Les seconds plaideront que l'apprentissage est nécessairement progressif, organisé par séquences. Dans sa lettre d'information de juin, la cellule de veille scientifique et technologique de l'Institut national de recherche pédagogique (INRP) estime que " l'école doit accomplir une rénovation radicale " au regard de ces changements comportementaux. Car " ce qui est proposé aux adolescents paraît dénué d'intérêt, fade, en proportion (notamment) des possibilités offertes sur le Net ". A trois semaines de la rentrée, qu'en disent les enseignants ? " Bonne question. (lemonde.fr, 15/08/06)

Libellés :

Anonymous Matthieu M. a écrit...

Je ne vais peut être pas me faire des amis en disant cela ( ou alors je fais peut être parti sans le savoir des "anciens" ), mais je ne pense pas que l'ennui des jeunes vis à vis des études puisse être gommé par internet. C'est donner un hochet à un enfant pour avoir la paix 10min. S'il y a une rénovation à faire à l'école, à mon avis, c'est au niveau de l'enseignement. Et pour cela, c'est au cas par cas. Tous les enseignants ne se valent pas, certains peuvent être mortellement ennuyeux et d'autres passionnants. Je crois qu'on a tous expérimenté la chose en étant passé à l'école, collège, lycée...
Il en va de même des parents, qui jouent à mon avis un rôle tout aussi important dans l'enseignement, que les enseignants. L'école ne s'arrête pas au grillages de celle-ci.

16/8/06 22:47  
Anonymous Jean-Yves a écrit...

Entièrement d'accord avec le commentaire précédent.

17/8/06 06:02  
Blogger Pépites a écrit...

Je vous rejoins sur le rôle essentiel des parents dans tout ça.

17/8/06 22:31  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale