17.7.06

Savoir partir, c'est savoir vivre

" Il faut savoir s'en aller. C'est une question de délicatesse, de discrétion, d'éducation. Je crois pour ma part qu'on reste trop longtemps partout. Trop longtemps chez ses parents, chez ses amis, chez les femmes qui vous aiment et chez les êtres qui ne vous aiment pas. Je ne crois pas à la vie recréée en studio, aux témoignages distants. [...] Du large ! L'avenir est ailleurs ! Chaque matin, il y a dans le monde des hommes qui descendent dans la mine, des morutiers qui vont risquer leur peau du côté de Terre-Neuve, des ouvriers qui luttent contre la matière, des ingénieurs qui se battent avec des chiffres, des acrobates qui risquent leur vie et des anonymes qui ne savent pas qu'ils la risquent. [...] Il faut sortir de soi-même. Savoir partir, c'est savoir vivre. " Dixit l'écrivain-journaliste-explorateur Georges de Caunes, cité par François Busnel dans sa chronique. (lire.fr, juin 2006)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je ne trouve pas que les exemples que cite Georges de Caunes soient les meilleures illustrations de sa pensée (que je devine) : les mineurs, les morutiers... vivent-ils cet ailleurs comme "sortir de soi-même" ?

17/7/06 06:39  
Anonymous Jean-Yves a écrit...

Derrière l'expression "savoir partir", j'entends bien autre chose que Georges de Caunes : mourir au bon moment... mais qui me dira où il est ce bon moment ?

18/7/06 08:34  
Blogger Pépites a écrit...

Existe-t-il un bon moment pour mourir pour un homme ?

18/7/06 21:41  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale