21.7.06

Machine à laver personnelle

" Je ne crois pas au malheur continu, ni au bonheur continu. Accepter la part de malheur qui, inévitablement, ternira votre vie : c'est cela être heureux. Mais pour y arriver, il faut être capable de faire passer ce qui vous arrive par l'essorage de sa machine à laver personnelle. Cela ne signifie pas se résigner et baisser les bras. Douter de soi ne suffit pas. Il faut aussi être habité par des certitudes, des convictions, une obstination. J'admire plus que tout la persévérance. Tout comme le bonheur est un malheur accepté, la mort acceptée me semble être le droit de vivre. " Dixit le journaliste et écrivain Philippe Labro, dont le nouveau roman " Franz et Clara " vient de sortir. (lire.fr, juin 2006)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

La vie est une balançoire. Quand on va d'un côté, c'est pour retourner de l'autre. C'est pourquoi, il ne faut jamais s'habituer au malheur. Le bonheur, toujours, revient.

21/7/06 11:22  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale