1.7.06

Le dernier papier

Serge July a signé hier son dernier papier. Il part pour que " vive Libération ". Une page se tourne… Extrait : " Libération c'est aujourd'hui une marque généreuse, un capital d'intelligence, un forum crucial et une capacité à produire de l'information certifiée, des lecteurs et des internautes enfin très attachés au titre. Comme le disait Jules Renard, il y a très longtemps : « Il n'y a pas de grands journalistes, il n'y a que des grands journaux. » Une rédaction c'est un mélange de création, d'hommes, de lecteurs et de capitaux. Il faut les quatre, des hommes, des lecteurs, des capitaux et plus encore de création. L'équipe de Libération d'aujourd'hui est encore une fois exceptionnelle. Elle compte beaucoup de talents individuels et collectifs. Je leur souhaite de réussir, de trouver avec les actionnaires des relations qui assurent l'indépendance d'écriture dont elle a besoin pour prospérer. "

Blogger Laurent a écrit...

> Comme le disait Jules Renard,
> il y a très longtemps :
> « Il n'y a pas de grands
> journalistes, il n'y a que des
> grands journaux. »


Maxime qui date d'un temps révolu. Les jouneaux comme les majors du disque, comme les studios de cinéma ont eut leur age d'or. Lorsque les moyens de production et de diffusions demandaient de lourds investissements, les créateurs étaient dépendants des "capitaines d'industrie".

Aujourd'hui les journalistes comme les artististes reprennent leur liberté et deviennent des "marques" plus fortes, crédibles que les journaux ...

Qui s'en plaindra ?

1/7/06 20:25  
Blogger Pépites a écrit...

Commentaire intéressant, mais qu'entendez-vous par " marques plus fortes " ? Des exemples ?

1/7/06 22:03  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale