14.7.06

Effet de curiosité

" Plus les cadres consultent Internet, plus ils lisent la presse. Un constat qui « dément toute idée de système de vase communicant entre les médias », analyse Laurence Billot David. Internet interviendrait en complément de la lecture de la presse. Ipsos a en effet observé que le nombre de titres lus augmente avec la fréquence de connexion au Web. Les cadres internautes se connectant une à deux fois par semaine ont lu 4,6 titres au cours de la dernière période de parution mais quand ils surfent plusieurs fois par jour, le nombre de titres lus atteint 6,2. De la même façon, plus ils passent de temps sur la Toile, plus ils lisent la presse. Les internautes qui ont passé au moins quarante heures sur le Net au cours des trente derniers jours ont lu 1,5 titre de presse de plus que ceux qui n'ont surfé que pendant quatre heures. « Il existe chez les cadres un vrai effet de curiosité qui les pousse à associer ces deux médias plutôt qu'à les opposer », indique Laurence Billot David, d'Ipsos Médias. " (lefigaro.fr, 11/07/06)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Plus les cadres consultent Internet, plus ils lisent la presse...
Je me demandais en lisant ce post s'il s'agissait de la presse papier. Après avoir lu l'article du Figaro en entier, je comprends que Oui.
Que les cadres lisent la presse papier, sans doute. Mais l'achètent-ils ou l'ont-ils gratuitement (comme les grands quotidiens nationaux) quand ils prennent l'avion ? Sauf mauvaise lecture de ma part, rien n'est dit sur la fréquence hebdomadaire de leurs lectures...

14/7/06 11:15  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale