10.6.06

Un optimisme à tous crins

" Aux antipodes du déclinisme franchouillard, l'Irlande, elle, est devenue la figure de proue du dynamisme et de la compétitivité européenne. Les Irlandais jouissent d'un succès économique spectaculaire et du moral qui va avec : un optimisme à tous crins. L'Europe, ils savent ce qu'ils lui doivent. Il y a encore quinze ans, l'Eire était le pays le plus pauvre de la Communauté européenne. Une économie dominée par l'agriculture, une industrie vieillissante, une inflation galopante : la situation avait poussé un million d'Irlandais à quitter l'île pour tenter leur chance ailleurs. Mais, en 1988, syndicats, patronat et gouvernement décident de se mettre autour d'une table pour conclure un pacte national de paix sociale. Et le pays parie sur l'ouverture, en lançant un appel, du pied aux multinationales… Aujourd'hui, les géants de l'informatique (Microsoft, Intel), les grandes banques mondiales, les pointures de l'industrie pharmaceutique sont tous présents à Dublin - 800 sociétés mondiales de nouvelles technologies au total. Le taux de chômage, qui dépassait les 15 % au début des années 1990, est passé sous les 5 %. Dublin, ville ouverte à la jeunesse européenne, continue de se projeter dans l'avenir en misant sur l'éducation et la qualification. " (La Vie, 25/05/06)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Quel revers de médaille cache cet optimisme forcené ?

10/6/06 05:26  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale