17.6.06

Le succès des cabinets de curiosité

" Dans une société aseptisée où l'on explique tout, les gens en ont marre du sens. Ils veulent du mystérieux. " Dixit Vincent Grégoire, de chez Nelly Rodi. Les collectionneurs s'arrachent les pièces pour constituer leur cabinet de curiosité. Selon l'historien Gilles Thibault, ce sont des lieux" on collectionne une multitude d'objets rares et étranges représentant les trois règnes : animal, végétal et minéral, et des réalisations humaines. " (L'Express, 18/05/06)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

"Dans une société aseptisée où l'on explique tout, les gens en ont marre du sens. Ils veulent du mystérieux."
Au XVIIIe siècle, avec les découvertes provenant de nombreux pays du monde, ces cabinets n'avaient, il me semble, pas cet objectif : il s'agissait alors de posséder et montrer à un cercle réduit de connaissances les dernières découvertes du monde de la nature. Sans doute que la part de mystère jouait néanmoins un grand rôle.
Des artistes contemporains, comme Daniel Spoerri (avec de vieilles planches anatomiques), ont recréé leur propre cabinet.

17/6/06 10:15  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale