15.5.06

Une injure permanente

" Disons-nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la Terre, l’asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière. " Dixit Victor Schoelcher, l'homme politique français à qui nous devons l'abolition de l'esclavage en 1848. Alors que la journée du 10 mai a désormais pour but le souvenir, cette citation reste d'une ardente actualité.

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Oui, surtout que l’asservissement de l'homme peut prendre des formes très diverses.

14/5/06 21:40  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale