22.2.06

Erreur

" J'ai connu plusieurs prisons, et vu des choses terribles. Des émeutes, des combats entre Noirs et Blancs où, à un signal donné, dans la cours, des centaines de détenus se ruaient les uns contre les autres. Les gardes ne pouvaient rien faire, sinon regarder. Un jour, j'ai vu un officier prendre 17 coups de couteau. J'ai vu aussi un vieux détenu se faire égorger avec des tronçons de manche à balai par deux jeunes. Pour rien. Comme ça. Pour savoir, comme ils disaient, " ce que c' est que de tuer quelqu'un ". Vers l'âge de 30 ans, j'ai un peu craqué et commencé à avoir des hallucinations. Je voyais du sang couler sur le linge blanc de la buanderie. Il a fallu que je prenne des médicaments... " Dixit Robert Clarck, cet américain qui a passé vingt-quatre ans en prison aux Etats-Unis pour un viol qu'il n'a pas commis. Il a finalement été innocenté après des tests ADN indiscutables et a été libéré le 8 décembre dernier. Il est aujourd'hui un exemple de volonté contre toutes les erreurs judiciaires. (L'Express, 09/02/06)

Anonymous malisan a écrit...

vraiment froid dans le dos...

22/2/06 15:08  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale