7.2.06

Ces arbres qui dominent le temps

" Nous les humains, comme tous les animaux mobiles, dominons l'espace. Les arbres, eux, dominent le temps ; certains vivent des milliers d'années, ils sont potentiellement immortels. Cela ne veut pas dire qu'ils ne meurent pas, mais que leur mort est toujours due à des agressions extérieures, les hommes, le feu, les pathogènes, le gel, la pollution. L'arbre n'étant pas un individu, il est divisible. Si l'on nous coupe en deux moitié égales, c'est évidemment la mort, mais l'arbre, coupez-le en deux, cela fera deux arbres. Coupez-le en mille, vous pourrez obtenir mille arbres, tous parfaitement viables… Il est urgent de chercher à mieux connaître les arbres, pour mieux comprendre leur rôle planétaire. Il est temps de les regarder avec un œil neuf, de les aimer. Je crois que les hommes commencent à les redécouvrir. Ils se sentent de plus en plus en manque de nature, « dénaturés », ils demandent qu'on plante des arbres dans les villes, y installe des jardins… A Montpellier, les bûcherons municipaux viennent couper les arbres la nuit, à 4 heures du matin. Comme des criminels. " Dixit le botaniste et biologiste Francis Hallé. Il est l'auteur de " Plaidoyer pour les arbres " chez Actes Sud. (Le Monde 2, 21/01/06)

Anonymous malisan a écrit...

un plaidoyer juste...

7/2/06 18:23  
Blogger temps a écrit...

L'arbre est bien connue pour ses mille vertues. Je connais même une histoire, ou le passant attrapa le cancer développé par le platane qui volait la lumière de sa fenêtre.
Est-ce une fenêtre ouverte la nuit ?
Est-ce le reflet des rayons de lune ondoyant au travaers du feillage ?
Nul ne sait quel crime cet homme à commis, pour que l'arbre lui porte un tel ombrage.
Mais toujours est-il que la mort s'en suivit.

9/2/06 23:50  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale