19.1.06

Stagnation pour les livres en 2005

Pour la première fois depuis 1997, le chiffre d'affaires de la vente de livres en France a stagné en 2005. Seules les BD ont tiré leur épingle du jeu avec Astérix. De votre côté, avez-vous lu moins en 2005 ?

Blogger Oliver R a écrit...

Lire cela veut aussi dire prendre le temps de lire. Et le temps, c'est ce qui fait de plus en plus défaut.

Il faudrait l'équivalent du podcasting pour ce bon vieux compagnon. Seulement voilà je ne pense pas ça arrange le secteur de l'édition. Un million de livres sont édités chaque année dans le monde. C'est une manne qu'il convient de ne pas toucher.

Bien sûr je simplifie quelque peu, mais vous n'allez pas me dire qu'aujourd'hui fabriquer l'équivalent d'un ipod pour le livre relève de l'impossible! J'adorerais pouvoir me rendre dans ma librairie préférée et télécharger toutes les rubriques 'sciences et techniques' de mes mag's favoris et payer avec mon livre/proton, de garder en mémoire tous mes ouvrages et de les classer, de les partager en wifi (avec un système de micro-paiement ou de consultations limitées dans le temps), d'y ajouter des notes, de le faire vibrer quand quelqu'un lit le même livre que moi dans les 15m à la ronde, de recevoir des mises à jour dudit livre par son auteur, j'en sais rien y a tellement de trucs qu'on pourrait faire! Et là, rien. Néant.

Nous sommes dans l'ère du micro. Micro-paimements, micro-audience, marchés de niches, nanotechnologies et j'en passe et des meilleures. Pourquoi le livre ne suit pas la tendance? N'y a t-il qu'Amazon ou Google pour le croire?

19/1/06 12:30  
Blogger Oliver R a écrit...

Quelque chose comme ceci:
http://www.01net.com/editorial/300557/ces-2006/sony-sort-son-livre-electronique-de-poche/
Ainsi que des ouvrages à coût adapté (MusicStore n'a pas ruiné les artistes), et mon temps de lecture doublerait facilement. Et vous, vous en pensez quoi?

19/1/06 12:38  
Blogger Pépites a écrit...

Olivier,

Le temps est d'abord une question de volonté, non ?

Quand à ton idée d'iPod des livres, des mots, pas mal, pas mal...

P.

19/1/06 23:18  
Blogger Oliver R a écrit...

Je suis d'accord. Mais, pour être plus clair, je voulais parler du temps dans le sens de l'attention. Certains livres se lisent très facilement. D'autres requièrent un "travail" de la part du lecteur.

Pour les premiers, pas de soucis. Ils sont souvent au format "de poche", pas cher, etc. Mais pour les deuxièmes, s'il y avait moyen de profiter de tous ces petits moments (files, caisse, embout', pauses, lunch, etc.) pour me plonger dans ma lecture sans me soucier de la taille du livre, de tourner les pages (une main toujours libre), le poids, le coût (quand on lit bcp ça peut coûter cher), etc. je lirais sûrement plus (en plus le modèle de l'url lit aussi les flux RSS, pratique pour continuer "l'après-livre" avec les blogs ;-)

Pour résumer ; du contenu intéressant, facilement accessible et bien "morcelé".

Tiens, ça ne te rappelle rien chère Pépites? ;-)

23/1/06 17:53  
Anonymous jid a écrit...

lu autant qu'en 2004, en revanche Freebox oblige j'ai moins regardé la télévision

24/1/06 20:48  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale