11.1.06

Les vrais pouvoirs d'Harry Potter

Quatre médecins hospitaliers britanniques viennent de mener une étude très sérieuse sur " l'impact des livres d'Harry Potter, au moment de leur usage le plus intensif, sur les blessures traumatiques des enfants ". Ils en concluent que les week-ends suivant la sortie d'un Harry Potter sont plus calmes dans les urgences de leur hôpital : moitié moins d'enfants sont reçus ces fins de semaine-là contre 67,4 en moyenne en temps normal. La lecture au calme réduit le nombre des accidents domestiques ! Et vous doutiez des pouvoirs d'Harry Potter… (Le Monde, 29/12/05)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je crois qu'il ne faut pas réduire le phénomène Harry Potter à une seule opération commerciale avec, certes, une machinerie publicitaire terriblement efficace, mais qui ne peut expliquer l'engouement pour les aventures d'un adolescent dans le monde des sorciers...
Madame Joanne Kathleen Rowling n'est, certes pas, Homère. La magie dont elle parle n'a pas la portée universelle de la quête du Graal, les sorcières de Poudlard ne peuvent rivaliser avec celles de Shakespeare...
Il reste que les aventures de Harry Potter sont plutôt bien écrites, avec une vraie réflexion sur la paternité, sur les rites initiatiques qui permettent de sortir de l'enfance, sur la naissance du sentiment amoureux.
Ce sont des textes qui associent l'imaginaire et le réel et permettent aux lecteurs d'accéder au symbolique, fonction essentielle s'il en est, condition d'entrée dans la véritable culture.
[extrait d'un article de mon blog :
http://culture-et-debats.over-blog.com/article-1199247.html]

11/1/06 09:48  
Anonymous mp a écrit...

Pour moi, Hary Potter est un vrai magicien, il m'a fait rencontrer l'amour, il a transformé ma vie d'un coup de baguette magique et cela n'est pas une opé commerciale ...

11/1/06 13:57  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale