7.1.06

Les Français et l'immigration

" Une partie de la difficulté à penser l'immigration en France tient à la faible création d'emplois. Si la politique économique était plus centrée sur l'innovation, la concurrence, la formation de haut niveau, le discours sur l'immigration serait moins xénophobe. " Dixit Denise Helly, spécialiste de l'immigration à Montréal. Elle explique encore que : " La libre circulation est une utopie. Les économies demeurent encore nationales, de même que les Etats-providence. Les sociétés sont ancrées dans un territoire, une histoire, et les populations majoritairement socialisées à l'appartenance à une nation ou à un pays. Ouvrir les frontières suppose des représentations réceptives au brassage culturel. " Claire Rodier, autre spécialiste, ajoute que la libre circulation doit être " un objectif, au nom de l'égalité entre ceux qui peuplent cette planète... La liberté de circulation, c'est d'abord la liberté de ne pas avoir besoin de partir de chez soi. " (Le Monde, 11-12/12/05)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Ces deux remarques me paraissent pertinentes.

7/1/06 13:19  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale