16.1.06

La discrimination par le diplôme

" Aujourd'hui, la plupart des emplois qui permettent de nourrir une famille exigent des études supérieures. " Dixit Bill Gates. Le journaliste Eric Le Boucher complète : " La discrimination par le diplôme s'est considérablement accrue ces dernières années dans les pays développés. Le revenu des personnes ayant fait des études de niveau secondaire décroît régulièrement. Celui des personnes restées au niveau primaire plonge. Les plus diplômés s'arrogent le monopole des augmentations. La différence se creuse au fil du temps avec pour conséquence que l'éducation est devenue l'une des premières causes de l'accroissement des inégalités salariales. On peut, bien entendu et heureusement, encore réussir sans diplôme comme commerçant, artisan, sportif, artiste ou créateur d'entreprise. Mais, statistiquement, la maîtrise (master ou bac + 5) est désormais la clé d'entrée dans l'ascenseur salarial et social... Dans la mondialisation, l'emploi de demain passe par la recherche et il passe par l'éducation. Il n'y a pas d'autre voie. Il n'est, en conséquence, pas de politique plus essentielle pour un gouvernement que d'assurer à ses ressortissants, efficacement, une formation d'un niveau toujours plus haut, toujours mieux adaptée aux besoins d'une économie en mouvement permanent. Il n'est pas de réforme plus urgente. " (Le Monde, 01-02/01/06)

Anonymous Anonyme a écrit...

Très touche de figurer dans ta liste des lecteurs. Et c'est bien vrai, tous le jours, pour ne pas perdre le fil ! Superbe job que tu fais... J'admire !
Chris à errances lointaines

16/1/06 08:49  
Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je ne suis pas d'accord avec l'idée qu'un gouvernement doit assurer à ses ressortissants une formation d'un niveau toujours plus haut. Dans un monde parfait, oui, je serais d'accord. Mais dans notre monde réel, la priorité gouvernementale donc financière, devrait aller vers la réussite de tous de la scolarité obligatoire. Personnellement, je préfèrerais qu'on finance mieux cette scolarité obligatoire que les études universitaires : ouvrir les portes de l'Université en grand est une grande mascarade. Combien d'étudiants sortent diplômés et trouvent un travail à la hauteur de leur qualification ? Et pendant ce temps, les plus vulnérables le deviennent encore plus...

18/1/06 07:30  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale