18.1.06

Il change la réalité

" J'ai appris qu'on pouvait prendre le temps de bien faire le travail. Qu'on pouvait rentrer à la maison, fier de ce qu'on a fait. J'ai changé de mentalité. Avant, quand j'allais chercher du boulot, j'étais sûr d'être refusé. Là, je suis moins pessimiste. Je sais que les choses peuvent évoluer. Même sur les questions raciales, j'ai vu que je pouvais apprendre des autres et leur apprendre aussi des choses. Je suis entré dans un monde de mélange. Comme dans l'art. " Dixit Sory Diarassouba, devenu apprenti encadreur après avoir rencontré le plasticien suisse Thomas Hirshhorn. C'est un artiste qui va à la rencontre des jeunes dans les cités sensibles pour partager sa passion de l'art. Il a notamment ces mots : " D'abord, l'art peut trouver chez chacun un espace et il est plus facile de parler d'art que de tout autre chose. Ensuite, le fait d'être un artiste et non un travailleur social me permet d'inclure tout le monde. Enfin l'art a un sens politique parce qu'il est le seul à avoir la capacité de changer la réalité. " (Le Monde, 11/01/06)

Anonymous malisan a écrit...

Je me souviens de son expo... sur la démocratie... assez originale. Et qqn m'a parlé de sa démarche au coeur des cités... j'applaudis.

18/1/06 17:20  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale