24.1.06

Ambiance délétère

" La mauvaise conduite au volant était tolérée depuis l'après-guerre comme un espace de liberté individuelle. Et soudain, nous passons à la tolérance zéro avec une répression très forte. Nous gérons ce choc dans les stages. " Dixit Christian Lefebvre, expert en accidentologie, animateur de stages de récupération de points. Sa collègue psychologue, Marie-Christine Laurent, constate quant à elle " la montée d'une indéniable violence sociale, faite d'irrespect d'autrui, d'individualisme forcené, de passage en force, sur fond de machisme archétypal qui évolue à la limite de la goujaterie… Une ambiance délétère que l'on retrouve dans les transports en commun et tous les lieux de vie en collectivité. " Dans ce contexte, la voiture rend parfois fou. Comme elle est " une sphère exclusive du moi ", comme elle n'est pas faite pour favoriser la communication entre conducteurs, le moindre incident, le moindre obstacle à la tranquillité personnelle du conducteur peuvent vite se transformer en moment de tension ou d'agressivité. Tout ça pour une voiture ou quelques minutes à gagner... (L'Alsace, 20/01/06)

Blogger Rabbijacob a écrit...

oui, je suis d'accord

26/7/06 16:20  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale