19.11.05

L'ufologie sinistrée

" Cette relative désaffection vis-à-vis des E. T. ne se limite pas aux vrais scientifiques, elle semble même gagner les amateurs de soucoupes volantes et autres ovnis. Très nombreux et actifs il y a quelques années encore, ces doux rêveurs sont forcés de constater que leur spécialité, l'ufologie, est désormais une « science » sinistrée. C'est peut-être l'effet d'une perte de la foi mais en tout cas, naguère très fréquentes, les apparitions d'objets volants non identifiés se font de nos jours à peu près aussi rares que celles de la Vierge Marie. La revue de référence, « Lumières dans la nuit », avoue 850 abonnés au lieu de 5 000 lors de ses années fastes, et lors de leur dernière rencontre annuelle, à Châlons-en-Champagne à la mi-octobre, les ufologues ont dû se compter : ils n'étaient plus qu'une petite centaine, seule leur moyenne d'âge affichant une hausse. " Dixit le journaliste Fabien Gruhier. (Le Nouvel Observateur, 27/10/05)

Anonymous isarmel a écrit...

à ce sujet

http://www.dido.over-blog.com/article-1053667.html

19/11/05 00:49  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale