10.11.05

L'obsession des marchés financiers

" Autrefois, les chefs d'entreprise étaient obsédés par les relations syndicales, puis par le mouvement consumériste. Aujourd'hui, ils le sont par les marchés financiers. On ne parle que de création de valeur pour l'actionnaire. Mais une entreprise ne se résume pas à ses relations avec ses actionnaires, elle a aussi des clients, des salariés. Je suis en train de faire faire une étude sur la répartition des profits. Mais je suis sûr qu'il faut réintroduire des rapports plus équilibrés. Et mieux associer les salariés au profit quand cela est possible. " Dixit Claude Bébéar, président du conseil de surveillance d'Axa. (Challenges, 20/10/05)

Blogger Laurent a écrit...

Dans la même veine. Richard Branson (Virgin).

Je m'occupe d'abord de mes salariés, parce que des salariés contents, c'est bon pour les clients et ce qui est bon pour mes clients est bon pour les actionnaires.

La gestion du court terme sera la mort des grands ensemble, car seules les petites structures peuvent diailoguer humainement. Virgin est composé (en tout cas c'est la philosophie de RB) de petits ensembles de moins de 50 personnes ...

PS : je ne suis pas dupe, RB est aussi un très bon communiquant

10/11/05 09:40  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale