15.9.05

TSLE : tout sauf l'entreprise...

Deux chiffres en disent long sur l'état de notre système scolaire :

- 37 % seulement des jeunes d'une génération accèdent à l'enseignement supérieur en France. La moyenne des pays de l'OCDE se situe à 51 %. Ce chiffre nous place à la trentième place dans le monde.

- 163.000 jeunes quittent chaque année le système scolaire en échec total, ce qui représente 20 % d'une génération.

Parmi les explications de ce qui pourrait constituer un long débat :

- Des programmes trop académiques et élitistes, à l'opposé du concret du monde de l'entreprise. Du coup les jeunes rêvent de carrières dans le sport, la musique, la mode ou la fonction publique. C'est le TSLE : tout sauf l'entreprise.

- L'école est une machine à filtrer où le rang compte avant tout. Les profs ressemblent plus à des juges qu'à des coachs.

Qui aura le courage de réformer en profondeur ce système ? (Challenges, 08/09/05)

Anonymous maya a écrit...

Il est très politiquement correct et très facile d'accuser encore et toujours l'école, les professeurs et un système plutôt qu'une société qui ne laisse de toute façon plus la place aux diplômés, aux érudits, aux dynamismes... L'école est au contraire le dernier bastion où le savoir a une valeur, parce que dans la vie "active", la chance, l'opportunisme et la débrouillardise" permettent seules de s'en sortir.

18/9/05 20:47  
Anonymous Anonyme a écrit...

Débat virulent en Vendée il y a qq jours : le recteur d'académie a vivement critiqué les filières courtes, type apprentissage. Pas très politiquement correct, ce qui ne suffit pas à rendre la position intelligente. De mon point de vue en tous cas, position complètement indéfendable. Non l'Ecole n'a pas le monopole du savoir. Ras le bol d'entendre cette ineptie.

19/9/05 22:05  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale