10.9.05

La fin des lecteurs de roman

" Il n'y a pratiquement plus de lecteurs de romans. Et je vois mal comment la situation pourrait s'améliorer. Les gens préfèrent les jeux vidéo, la télé-réalité, le cinéma, que sais-je. Il y a tant de raisons de ne pas lire de romans… L'essai, c'est-à-dire la communication directe entre auteur et lecteur, survivra au roman, de mille ans au moins. " Dixit le romancier et essayiste américain Gore Vidal. (Le Monde, 01/09/05)

Blogger Denis Ken a écrit...

Chaque année, la rentrée littéraire est plus riche... le désir de lire n'est pas mort ! !!

...mais on peut s'inquiéter de la position dominante des majors de cette industrie du livre.

LIBERTE DE LIRE... = LIBERTE ! ?

6/9/06 11:45  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale