23.8.05

La franc-maçonnerie va mal

Avant d'évoquer le déclin actuel de la franc-maçonnerie, il n'est pas inutile de rappeler de quoi il s'agit. C'est une société secrète dont les membres son répartis dans le monde entier et regroupés dans ce que l'on appelle une loge, dont chacune a son président. Ses origines sont anciennes et mystérieuses, mais son développement moderne remonte au XVIIe siècle en Angleterre. En France, elle s'est développée dans le contexte des Lumières. Les chiffres sont controversés : il y aurait 3,2 millions de frères dans le monde, après un pic de 7 millions dans les années 50. Les Français seraient 130.000, dépendant d'une dizaine d'obédiences. Une obédience est un regroupement de plusieurs loges, la plus importante étant le Grand Orient de France. Le fonctionnement de la franc-maçonnerie est structuré par des rituels qui marquent le parcours des maçons et compte de nombreux symboles comme l'équerre et le compas. Son but est de participer aux grands débats de société, de les influencer. Parmi les symptômes du déclin actuel, la désertion des initiés américains et anglais est nette. En France, les effectifs sont plus stables mais la franc-maçonnerie a subi plusieurs scandales qui ont participé à son discrédit. Du coup, elle est moins présente en politique. Elle a été quasi absente du récent débat européen, le symbole est fort. Le livre d'un ancien grand maître, Alain Bauer, devrait en dire plus à la rentrée. (Le Monde 2, 13/08/05)

Anonymous Jean-Yves a écrit...

Je suis toujours surpris de voir comme ce sujet est récurrent dans les médias où j'y lis parfois le pire...

23/8/05 06:45  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale