28.7.05

Nos ressources insoupçonnées

Aron Ralston est un aventurier. A 26 ans, il renonce à une belle carrière d'ingénieur chez Intel pour partir vivre à Aspen, une station de ski du Colorado. Il aime l'alpinisme sous toutes ses formes et rêve d'en vivre. Prendre des risques au milieu de la nature est pour lui un mode de vie. Il manque à peine de se noyer une fois, il est pourchassé par un ours affamé une autre fois. Mais rien ne l'a jamais préparé au 1er mai 2003. Le 26 avril, il décide en effet de faire une randonnée seul dans le Blue John Canyon. Les deux jeunes femmes rencontrées dans la descente ne le détournent pas de son objectif, malgré l'invitation à boire un verre. Le canyon devient de plus en plus étroit. Alors qu'il est presque arrivé au fond, la virée bascule dans le cauchemar. Un rocher glisse entre les parois et coince sa main droite : elle est broyée et il ne parvient pas à la dégager. La douleur est atroce. Le temps passe, les jours aussi, ses réserves s'épuisent, toutes ses tentatives de dégagement échouent. Le 1er mai, dans un ultime geste de survie il s'ampute la main. Il mettra une heure à le faire avec son couteau. Depuis il vit de son livre " Plus fort qu'un roc ", de ses conférences de témoignage à 20.000 dollars. " Ce que j'aime faire passer, c'est qu'ils sont comme moi des gens normaux qui peuvent se révéler capables de faire des choses extraordinaires. J'aime cette idée que nous avons tous cette capacité de faire beaucoup plus que ce dont nous nous croyons capables… Pour moi cette expérience montre l'importance de la famille. Des gens disent qu'au moment où ils se voient mourir ils voient leur vie défiler dans un flash. Moi, j'ai pensé à ma famille. " Mettez-vous un seul instant à sa place… (Le Monde, 24-25/07/05)

Anonymous Kédoc a écrit...

C'est une histoire folle. C'est homme a fait preuve d'un courage dingue... Ca lui aura sauvé la vie... :-/

30/7/05 00:20  
Anonymous eXaR a écrit...

Comme dirait l'autre :
"Hum, je suis d'accord !"
"Spatch!"

30/7/05 11:44  
Anonymous Kédoc a écrit...

Arf, excusez le "c'est homme" surement du à une trop grand fatigue. Promis, je ferai plus attention. :-/

30/7/05 13:05  
Anonymous Jaz a écrit...

Mouais mouais... c'est bof quand même, le mec il quitte une vie "classique", tranquille, avec la sécurité et le confort... pour y revenir au final, puisqu'il est pété de thunes grâce à son bouquin...

30/7/05 14:56  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale