2.2.05

Un "petit homme gris" de moins

La France compte 611 juges d'instruction. Les démissions sont rares, une douzaine depuis dix ans. Il y en a une seule en 2004 et déjà une cette année. C'était le 17 janvier dernier à Tours. Laurent Lèguevaque a simplement dit " je m'en vais " au président du tribunal de grande instance de la ville. A cette occasion, il a tenu ces propos désabusés : " Ce métier est devenu nul. Ce n'est d'ailleurs plus un métier, juste une carrière." " La machine fait de nous des paperassiers, des petits hommes gris qu'on dissuade de mettre beaucoup d'eux-mêmes dans leur travail. A force de vouloir nous contrôler, elle nous uniformise, elle nous étouffe." " Un cabinet d'instruction, c'est comme une vieille bagnole : le gendarme peut toujours trouver quelque chose qui cloche..." Il laisse 134 dossiers ouverts mais se sent maintenant " incroyablement libre ".

Libellés :

Blogger Guida a écrit...

j'ai aimé ton blog! :)
il est très bon ce moment en que nous nous sentons libres.

(je n'ai pas compris totallement ton post, parce que je suis portuguaise et mon français és un petit peu... :$ ).

'beijo' :) **

3/2/05 00:08  

Enregistrer un commentaire

<< Page principale